Association des pêcheurs de Longueuil Association des pêcheurs de Longueuil
62 membres9 avril 2020

Vous êtes ici :

Chroniques

La chasse au Dorés... Connaissez vous?

S’il n’est pas le plus grand combattant que l’on puisse trouver dans nos eaux, tous s’entendront que le doré jaune détient ses gallons pour la qualité incomparable de sa chair blanche et délicieuse comme la perchaude. Comme cette espèce est présente tout près de chez nous (au fleuve entre autres), pourquoi ne pas tenter l’expérience d’en capturer quelques-uns?

Comme il s’agit ici d’une initiation à la pêche de cette espèce, je vous épargnerai les détails scientifiques reliés à ses habitudes de vie, et je m’en tiendrai aux règles de base. Toutefois, pour plus de détails, n’hésitez surtout pas à venir nous rencontrer sur notre site

Tout d’abord, le doré est un poisson lucifuge, c’est-à-dire qu’il fuit la lumière. Il est donc plus facile de le capturer durant des périodes de faible luminosité, mais je n’entends pas par là qu’il ne mord jamais durant le jour, bien au contraire. Il nous suffit simplement de trouver des structures où il cherche refuge durant ces périodes. En général, une chaîne de roches chutant assez rapidement vers les profondeurs convient parfaitement au doré, et ces dans ces endroits qu’il vous faudra le chercher.

En ce qui concerne l’équipement, ne vous compliquez surtout pas la vie. Un monofilament de 8-10 livres de résistance ainsi qu’une canne 6 pieds MHA est recommandé. Pour les leurres, par contre, il vous faudra investir quelques dollars. Le doré est un prédateur qui se laisse tenter par des imitations d’écrevisses ou de ménés, ou encore par des jigs, ces leurre de caoutchouc qui représente en riens la nourriture. Une poignée de jigs, qui sont disons-le très peu dispendieux, de couleurs variées (en colorie: jaune, blanc, chartreuse, noir et brun) équipés de têtes de 3/8 oz et plus suffira à vous faire attraper votre premier doré. Ajoutez à cela quelques poissons nageurs (Rapala, Yo-Zuri ou autres) pour des présentations différentes, et vous voilà fin prêt pour l’aventure! (Permettez-moi de mentionner qu’on n’utilise jamais d’avançon d’acier au doré, sauf si le brochet est présent sur le même plan d’eau, et encore on ne devrait utiliser les avançons QUE sur les poissons nageurs, et JAMAIS sur les jigs.) Présentez vos leurres (jig) à la manière d'un YOYO pour ceux qui ont joué avec ce produits.

La technique de base est fort simple. Le doré étant une espèce qui vit en groupe, il vous faut concentrer vos premiers efforts à localiser un banc de prédateurs. Pour ce faire, si vous êtes en embarcation, partez simplement à la traîne avec un poisson nageur et longez les structures. Dès que vous prenez un doré, notez l’endroit exact où celui-ci a mordu, et revenez-y immédiatement. Il est primordial de noter cet endroit spécifique de manière pointue, comme par exemple avec un GPS, car il se peut très bien qu’une seule souche ou une seule roche soit la structure qui abrite la famille de votre premier poisson capturé, et vous installer à 30 ou 40 pieds de cet endroit limiterait vos chances de prendre ses congénères. Bon. Vous voilà installé sur l’endroit même où votre premier doré a mordu. Maintenant qu’un membre de la famille s’est manifesté, il vous reste à reprendre la chasse de son groupe! Changez votre leurre pour un jig que vous dandinerez (« jigger » consiste à monter et redescendre le leurre à la verticale sur une hauteur de 1-2 pieds, suffisamment lentement pour que la ligne soit TENDUE EN TOUT TEMPS, car la touche du doré est très délicate, et un manque de tension dans le fil vous empêcherait de sentir le poisson mordre) en cet endroit jusqu’à ce que les morsures cessent. Par la suite, reprenez le même manège, soit de repartir à la traîne avec un poisson nageur pour trouver une autre structure, et « jigger » cette structure, et ainsi de suite.

Il est aussi possible de prendre du doré à partir de la berge, au lancer. Lancez simplement votre leurre (jig ou poisson nageur) a la sortie des pointes et remous. et récupérez-le en effectuant des pauses. a contre courant.

Gaetan Desbois (Pro...slash the rock)
gaetandesbois@sympatico.ca

Retour à la liste

 Merci à nos commanditaires

Sail Pourvoirie Réservoir Boismenu Pourvoirie du Deziel Pavillon de l'esturgeon

Accueil | Association | Quoi de neuf? | Pêche urbaine | Coin du pêcheur | Contactez-nous
 Dernière mise à jour : 19 décembre 2016 Il y 62 visiteurs en ligne  

Supporté par Goliath Stratégies Inc. | Contacter l'administrateur du site